loi travail, la grève est nationale mais elle concerne aussi (et peut être surtout) notre Mutuelle !

lundi 28 mars 2016 - 11:30:18 Category: Divers Posted by  foamdm 0
Vous le savez, le licenciement de nombreux collègues a très souvent été jugé abusif par les conseils de prud'hommes et notre entreprise est régulièrement condamnée par la Justice.
Vous le savez, le licenciement de nombreux collègues a très souvent été jugé abusif par les conseils de prud'hommes et notre entreprise est régulièrement condamnée par la Justice.
Ce qui veut dire que les salariés de la Mutuelle des Motards ne sont pas à l'abri de se retrouver au chômage, même sans avoir commis une réelle faute professionnelle !

Pour l'instant, nous avons toujours la possibilité d'obtenir une indemnisation réelle du préjudice subi. Mais avec la Loi Travail, le conseil de prud'hommes sera contraint par un barême dépendant de notre ancienneté... nos dirigeants pourront provisionner cette dépense et continuer de nous licencier sans motif réel et sérieux...à moindre coût !


Loi Travail, TOUS CONCERNÉS !!!
Medail

Grande grève du jeudi 31 mars 2016

jeudi 24 mars 2016 - 21:48:43 Category: Divers Posted by  foamdm 0
Voici les informations concernant la manifestation de Montpellier :
Voici les informations concernant la manifestation de Montpellier :

Rassemblement Place Zeus à 10 h devant la Maison de la Métropole de Montpellier.
Le parcours sera :

  • Rue LEON BLUM

  • Bd de STRASBOURG

  • GARE

  • Rue MAGUELONE

  • COMEDIE

Puis deux options selon l’affluence :

1) Préfecture
2) Le CORUM

MANIFESTATIONS DU MERCREDI 9 MARS CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVIL (EL KHOMRI)

samedi 05 mars 2016 - 18:37:40 Category: Divers Posted by  foamdm 0
Pour voir la carte de France mise à jour continuellement et trouver un rassemblement près de chez vous (ou en ajouter un!
Pour voir la carte de France mise à jour continuellement et trouver un rassemblement près de chez vous (ou en ajouter un !) : >>> Cliquer ici >>>

Force Ouvrière se joint à cette première journée de contestation de la loi El Khomri. FO-AMDM appelle les salariés à participer, dans la mesure de leurs moyens, au mouvement de contestation qui prend une ampleur considérable.

Concernant Montpellier, les rassemblements auront lieu à la gare à 11 h et à midi devant la préfecture de l'Hérault.
Un seul slogan simple et clair sera présenté au préfet qui représente l'Etat et le gouvernement :

"RETRAIT DU PROJET DE LOI TRAVAIL"


Nous préparons déjà le jeudi 31 mars 2016,

Index
afin que la grève générale interprofessionnelle et intersyndicale soit massive.

Projet de loi Travail : il sécurise les employeurs et fragilise les salariés

mercredi 24 février 2016 - 09:27:25 Category: Divers Posted by  foamdm 0
Le projet de loi Travail a été rendu public.
Le projet de loi Travail a été rendu public.
Il est inacceptable dans sa « philosophie » et son contenu.

Les satisfecits de messieurs Gattaz et Macron pourraient suffire pour justifier le rejet de ce texte.
La confédération l’examine, article par article, car il est fréquent aussi que le diable se cache dans les détails !
Mais d’ores et déjà, certains points clés sont inacceptables, notamment :

• Le recours au référendum pour court-circuiter les syndicats afin d’imposer des remises en cause de droits individuels et collectifs.
• Payer moins les heures supplémentaires en élargissant les 10 % au lieu de 25 % pour le paiement des premières heures supplémentaires et en offrant la possibilité aux entreprises de pluri-annualiser la durée du travail.
• Faciliter les licenciements. Un salarié qui refuserait un accord ne serait plus licencié pour motif économique mais pour motif personnel, ce qui limiterait ses indemnités et ses possibilités de recours.

Par ailleurs, pour maintenir ou développer l’emploi, on pourrait diminuer les rémunérations hors salaires !

Enfin, on court-circuite les juges en accordant de nouvelles possibilités de licencier pour motif économique (perte de chiffre d’affaires ou de contrats, par exemple).
Et on demande aux syndicats, au niveau de la branche, de négocier la longueur de la corde pour pouvoir licencier.

Gattaz peut prendre sa retraite, le gouvernement travaille pour le patronat !
Et nous ne parlons pas du plafonnement des indemnités prud’homales…

Au passage, pour court-circuiter les syndicats on ouvre un référendum, mais à l’Assemblée nationale on envisage de passer par l’arbitraire du 49.3.

Ce projet est une révolution libérale. Il sécurise les employeurs et fragilise les salariés. Il constitue pour les employeurs un permis de licencier.

Il faut donc le combattre.

Force Ouvrière s’y emploie et s’y emploiera.

Souffrance au travail : oubliez le psychologue !

vendredi 29 janvier 2016 - 09:24:25 Category: Divers Posted by  foamdm 0
Entre 2007 et 2014, la psychologue du travail Lise Gaignard rédige des chroniques à partir d’entretiens menés dans son cabinet.
Le Monde
Entre 2007 et 2014, la psychologue du travail Lise Gaignard rédige des chroniques à partir d’entretiens menés dans son cabinet. Elle souligne les phrases les plus affligeantes, les retape, et change les prénoms. Aujourd’hui réunis dans un ouvrage, Chroniques du travail aliéné, ces textes sont poignants : la psychanalyste a du mal à relire son livre. Elle n’est pas la seule : « On m’a reproché de dire du mal des travailleurs », raconte-t-elle.

Si son texte suscite des réactions vives, c’est qu’il critique la dépolitisation de la souffrance au travail : à ses yeux, le changement le plus frappant dans le monde du travail en France n’est pas « la transformation – pourtant importante – des modes de management, ni les catastrophiques techniques d’évaluation pipées, ni la mondialisation. Pour moi, la différence majeure, c’est qu’en France, quand on est victime d’une injustice épouvantable au travail… on demande à aller chez le psy ! ».

D’après la psychologue du travail, c’est en 1998 que tout commence, avec la sortie de Souffrance en France, de Christophe Dejours, et Le Harcèlement moral, de Marie-France Hirigoyen. Deux ouvrages qui connaissent un succès retentissant : « Soudainement, tout le monde est harcelé, tout le monde a un pervers narcissique dans son entourage ! Le ministère du travail va même introduire le harcèlement moral dans la loi de 2002. » Lise Gaignard n’a pas de mots tendres pour cette loi qui « arrange les entreprises : pendant qu’on consulte sur les risques psychosociaux, on ne s’interroge pas sur les modalités de production ».

« Le problème n’est pas médical, il est lié au travail »

Les risques psychosociaux auraient-ils été instrumentalisés ? En tout cas, de nombreux médecins se plaignent d’avoir à régler des problèmes qui relèvent du management plus que de la santé. « Quand on a commencé à parler de harcèlement, c’était miraculeux : finalement, on comprenait ce qui se passait, on pouvait s’en prendre au pervers narcissique », se souvient Fabienne Bardot.

Mais cette médecin du travail porte aujourd’hui un regard plus amer sur la question, et refuse de mettre ses patients en inaptitude médicale. « C’est ce que tout le monde leur dit de faire, et c’est grave ! Le problème n’est pas médical, il est lié au travail. Je préfère la rupture conventionnelle : au moins, c’est le salarié qui la demande, qui décide de mettre un terme à une situation qui ne lui convient pas. »

Une façon de lutter contre l’hypocrisie d’une société qui gomme les conflits sociaux pour ne pas avoir à les aborder : « On ne dit plus un salarié, on dit un collaborateur, comme si dans l’entreprise tout le monde était égal. On ne dit plus licenciement, mais plan de sauvegarde de l’emploi. Même après les attentats du 13 novembre, on ne parle que de la souffrance des gens ! On met en place des cellules d’urgence, mais personne ne se demande comment on a pu produire des monstres pareils. »

« […] On utilise le psychologue pour faire du contrôle social, pour adapter les humains à des contextes hostiles ! »


Si la psychologisation de la souffrance au travail s’est autant développée, c’est aussi qu’elle constitue une niche rémunératrice pour les médecins, consultants et experts qui se sont spécialisés sur la question. « Même les syndicats envoient les salariés chez le psy ! La souffrance ne pousse plus à l’action, elle est vécue de façon individuelle et désespérante », regrette Anne Flottes, auteur de Travailler, quel boulot ! Les conflits du travail, enjeux politiques du quotidien.

« Bien sûr qu’il y a des gens qui vont mal et que le travail joue un rôle majeur dans ce malaise. Sauf qu’on utilise le psychologue pour faire du contrôle social, pour adapter les humains à des contextes hostiles ! », renchérit la professeure de psychologie sociale Pascale Molinier.

Le psychologue Yves Clot parle d’une approche hygiéniste des risques psychosociaux, qui transforme la fragilité des situations en fragilité des personnes. Stress, burn-out, pervers narcissique, sont des termes qu’il prend avec beaucoup de recul : « Le vocabulaire est glissant parce qu’il traduit une angoisse sociale d’appeler les choses par leur nom. Il y a quelque chose de profondément déréglé dans le travail. On assiste alors à une obsolescence programmée des mots. On passe des plans d’action contre les risques psychosociaux à la qualité de vie au travail, et pendant ce temps les symptômes s’aggravent. »

L’impossibilité du travail bien fait

Le cœur du problème est ailleurs. Il se trouve dans l’impossibilité du travail bien fait. Des personnes qui souhaitent travailler dans les règles de l’art se heurtent à des organisations qui sacrifient la qualité du travail, dans tous les secteurs : l’industrie, les services ou encore le milieu universitaire. Ces conflits de critères refoulés viennent s’enkyster dans le corps et la tête de chacun.

Le problème devient alors personnel, mais il est politique dans ses causes, tout comme dans ses conséquences. L’auteur de Le travail peut-il devenir supportable ? évoque le cas Volkswagen, « une organisation du travail qui fonctionne comme la Corée du Nord : on ne peut pas parler sous peine d’être éliminé, et on finit par abîmer l’entreprise, ainsi que la planète. Et là, on accorde aux salariés le droit de faire des aveux : c’est le comble de la perversion politique ! On les contraint à ravaler leur expérience, et quand on arrive au drame on leur demande de confesser des tricheries qu’ils ont été amenés à faire justement parce que la parole était censurée. »

BREF FO : CE d'Aout 2015

mardi 01 septembre 2015 - 16:37:56 Category: Divers Posted by  foamdm 0

Chiffres du chômage de mai : une augmentation tous azimuts

samedi 27 juin 2015 - 12:43:54 Category: Divers Posted by  foamdm 0
Les derniers chiffres publiés par Pôle Emploi concernant le mois de mai sont sans appel.
Les derniers chiffres publiés par Pôle Emploi concernant le mois de mai sont sans appel. Ce mois-ci à nouveau, aucune catégorie de demandeurs d’emploi n’est épargnée par la hausse du chômage qu’il s’agisse des hommes, des femmes, des jeunes ou des moins jeunes.

Ceci conforte l’analyse de Force Ouvrière :

- Non, ce n’est pas en empêchant l’accès des salariés au Conseil des Prud’hommes et en plafonnant les dommages et intérêts que l’on va créer de l’emploi ;
- Non, le Code du travail n’est pas l’ennemi de l’emploi, au contraire !

Face au diktat néolibéral qui ne vise qu’à supprimer des droits aux travailleurs, à baisser les salaires et le coût du travail, FO réaffirme que la lutte contre le chômage et la création d’emploi passe notamment par une politique publique de soutien à l’investissement, aux services publics et que le retour de la croissance passe notamment par un soutien à la consommation qui nécessite une augmentation des salaires, traitements et pensions.

non au plafonnement de la réparation des licenciements abusifs

samedi 27 juin 2015 - 12:29:28 Category: Divers Posted by  foamdm 0
Signez la pétition portée par le 8 syndicats Signez la pétition portée par les 8 syndicats

Négociations salariales 2015 (suite)

mercredi 03 juin 2015 - 14:40:22 Category: Divers Posted by  foamdm 0
Grâce à notre ténacité et au soutien de notre inspectrice du travail, nous avons enfin obtenu une bonne partie des documents et informations que nous attendions depuis l'ouverture des négociations en novembre 2014, et que nous avons rappelés le 13 mai 2015 ().
Grâce à notre ténacité et au soutien de notre inspectrice du travail, nous avons enfin obtenu une bonne partie des documents et informations que nous attendions depuis l'ouverture des négociations en novembre 2014, et que nous avons rappelés le 13 mai 2015 ( fosudcgt_reprise_nao_13_mai_2015.pdf).
Nous saluons le travail des collègues de la direction RH pour la surcharge de travail occasionnée par la méconnaissance du Droit du Travail de nos dirigeants.

Néanmoins, le dossier est incomplet et arrive légèrement en retard.

Ainsi la prochaine réunion ne pourra pas avoir lieu avant le 23 juin.

Le syndicat SAM nous reproche aujourd'hui de repousser la négociation d'une semaine. Nous pensons qu'il vaudrait mieux demander des comptes à la direction qui nous a fait perdre 6 mois en ne répondant ni à nos multiples demandes, ni aux courriers de l'inspectrice du travail.

Bienvenue


Nom d'utilisateur ou mail :

Mot de passe :




[ ]

Derniers messages


Aucun message actuellement