NAO C NON !

jeudi 08 octobre 2015 - 21:51:31 Category: Négociations Posted by  foamdm 0

NAO 2015 : un budget contraint par les engagements pris à l'insu de son plein gré (mise à jour)

jeudi 17 septembre 2015 - 15:07:37 Category: Négociations Posted by  foamdm Comments are turned off for this item
Lors de la réunion du 17 septembre 2015, Patrick Jacquot (PDG) a présenté et chiffré ses propositions.
Lors de la réunion du 17 septembre 2015, Patrick Jacquot (PDG) a présenté et chiffré ses propositions. Il a expliqué être fortement contraint par les engagements pris par les membres du CoDir : augmentations individuelles, changements de classe et primes promotionnelles.

Or, en janvier, la direction annonçait aux syndicats que le CA avait limité la hausse de la masse salariale à 1%. Ce "1%" tenant compte de l'acquis de la prime d'expérience (0,42%), le PDG nous invitait donc à négocier la répartition des 0,58 % restants. Notre position intersyndicale était claire : "Négociation : Oui, Humiliation : Non !".

Nous apprenons aujourd'hui que les directeurs et chefs de services se "sont lâchés" ("c'était la piste aux étoiles" dixit le PDG) et ont pris des engagements de versements promotionnels qui atteignent 1,66 % de la masse salariale (!), sans que le nombre de bénéficiaires ni les critères d'attribution ne soient connus.

En conséquence, le PDG impose la non-revalorisation de la valeur du point selon le montant de l'inflation, et propose en guise de SEULE compensation de la perte de pouvoir d'achat, d'ajouter 2 points aux plus bas salaires.

Les propositions de la direction sont :
* augmentations liées aux changements de classe : 0,72%
* augmentations et primes arbitrées par le CODIR : 0,32 %
* reconduction de la prime d'ancienneté "cadres" : 0,14 %
* primes promotionnelles ponctuelles : 0,62 %
* compensation de l'inflation pour quelques uns : +2 points (12 € bruts) pour les 153 salariés qui touchent moins de 2500 € bruts / mois : 0,18 %
* suppression de l'alignement du RMA classe 5 sur le plafond "sécu"

Nos syndicats ont rappelé que les 10 plus fortes rémunérations ont augmenté de 12 % entre 2012 et 2014 (cf. bilan social 2014) et qu'il n'est pas juste de toujours demander des efforts aux mêmes. Ils ont aussi rappelé que l'indemnité du PDG a été revalorisée de 50 000 € (+33%) au premier janvier dernier. Enfin, ils ont évoqué la crise sociale de janvier 2012 (débrayage d'une heure) et le slogan "L'inflation pour tous".

Les revendications des organisations syndicales n'ont toujours pas été évaluées par la Direction.

Négociation : NON, Humiliation : OUI frown

Img 04322

Négo Salariales : le compte n'y sera pas :(

mardi 01 septembre 2015 - 21:27:47 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Une réunion sur ce thème a eu lieu lundi 31 août 2015.
Une réunion sur ce thème a eu lieu lundi 31 août 2015. Notre syndicat FO était présent aux cotés de la CFE-CGC et de la CGT, face à la direction.

La direction a présenté les différentes mesures qu'elle souhaite appliquer :

- Compensation de l'inflation INSEE de 2014 par l'augmentation de la valeur du point de 0,51 %
- Maintien du "plafond sécu" comme RMA des classes 5
- Maintien de la prime d'ancienneté des cadres selon les modalités de 2014
- Augmentation de la valeur des Chèques Déjeuner au montant maximal toléré par l'URSSAF (8,88€)
- Les promotions internes avec changement de classe sont évaluées à 0,72% de la masse salariale
- Les augmentations individuelles ("à la gueule du client") seront essentiellement versées sous forme de primes ponctuelles (pour 2/3) et représentent en tout 0,94 % de la masse salariale de cette année.

La CGT a mis en avant le fait que le SMIC a été augmenté de 0,8%, ainsi les plus bas salaires de la Mutuelle se rapprocheront mathématiquement du SMIC si le point n'est valorisé que de 0,51%, puis a argumenté sur la prise en compte à 100% du temps de transport hors horaires de travail.
La CFE a fortement critiqué les méthodes de versement des promotions individuelles et a souligné le manque de transparence dans les services. La CFE insiste pour augmenter les barèmes de la mutuelle santé MGEN-Filia.
La revendication de réduction du temps de travail afin d'arriver à la semaine de 4 jours systématique portée par FO a été littéralement balayée. De même la direction s'oppose à toute augmentation des divers "congés spéciaux".

Il est convenu que la direction communique par écrit ses propositions avant la prochaine réunion prévue le 24 septembre.

A suivre...


19

Négociation d'un plan d'accompagnement au déménagement (Pérols)

mardi 01 septembre 2015 - 19:57:22 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Une réunion sur ce thème a eu lieu lundi 31 août 2015.
Une réunion sur ce thème a eu lieu lundi 31 août 2015. Notre syndicat FO était présent aux cotés de la CFE-CGC et de la CGT, face à la direction.
Nous avons pris connaissance de l'ensemble des préconisations du groupe de travail N°5 compilées dans un document produit en mars dernier. La CGT a mis en avant plusieurs revendications. FO a annoncé avoir rédigé un dossier dès la fin de l'année 2011 et en a communiqué les grands titres. Ce dossier sera corrigé et adapté.

Il est convenu avec la direction que les syndicats fournissent leurs revendications par écrit avant la prochaine réunion prévue le 21 septembre.
La CFE, la CGT et FO ont d'ores et déjà prévu de se réunir afin d'arriver, si possible, à un document commun.

A suivre...


Demenagement

Gestion (Prévisionnelle) des Emplois et des Compétences

jeudi 06 août 2015 - 08:46:01 Category: Négociations Posted by  foamdm Comments are turned off for this item
Encore une fois, la Direction veut réécrire l'histoire de cette négociation par le biais de Mut@Mut!
Encore une fois, la Direction veut réécrire l'histoire de cette négociation par le biais de Mut@Mut !

Si toutes les organisations syndicales (oui les 5) ont quitté la table des négociations le 2 juillet, c'est parce que la Direction n'était pas en mesure de présenter une perspective à 3 ans. Elle souhaitait simplement négocier une GEC remplie de bonnes pratiques et de pieuses intentions : la DG a t'elle simplement oublié le "P" de GPEC ?

Comment la Direction peut-elle s'enorgueillir d'un Business Plan Commercial à 3 ans, d'une Base de Données Economiques et Sociales (livrée avec un an de retard !), d'orientations stratégiques, et être en même temps incapable de se projeter à 3 ans ?

Trop de communication mensongère nuit gravement à la qualité du dialogue social mad

NEGOCIATION SALARIALE 2015

lundi 27 juillet 2015 - 10:48:48 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Après le 24 novembre 2014 et le 13 mai 2015, FO a participé à sa 3eme réunion sur le thème "négociation salariale 2015" le jeudi 23 juillet 2015.
Après le 24 novembre 2014 et le 13 mai 2015, FO a participé à sa 3eme réunion sur le thème "négociation salariale 2015" le jeudi 23 juillet 2015.

Les 5 organisations syndicales représentatives étaient présentes.

Le calendrier initial a, à nouveau, été prolongé : les prochaines réunions auront lieu le 31 août, les 17 et 24 septembre.
Nous avons remarqué qu'à la fin de cette négociation, il faudra rapidement fixer des dates pour négocier les salaires 2016 dans de meilleures conditions.
Par contre, personne n'est entré dans la provocation du PDG lorsqu'il a déploré que 9 mois aient été "perdus"...

Comme prévu initialement, le dossier créé en mai a été enrichi des revendications salariales de SUD, CGT et FO. Nous avons adressé le document negociation_salariale_2015_fo_sud_cgtDEF.pdf à la direction générale peu avant la réunion.

Nous avons appris que SMA et CFE avaient déjà déposé leur liste de revendications lors d'une réunion à laquelle nous n'avons pas participé. A notre connaissance, ces listes n'ont pas été communiquées au personnel et nous en ignorons le contenu.

Sur le fond, RIEN n'a été débattue lors de cette séance.

Négociations salariales (suite)

mercredi 22 juillet 2015 - 15:46:48 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Voici les revendications qui seront portées par FO lors de la reprise des discussions jeudi 23 juillet :
Voici les revendications qui seront portées par FO lors de la reprise des discussions jeudi 23 juillet :
Revendications Fo 2015

Négociations salariales (suite)

lundi 06 juillet 2015 - 10:52:10 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Le 3 juin, nous vous avions indiqué avoir obtenu un peu tardivement un dossier incomplet.
Le 3 juin, nous vous avions indiqué avoir obtenu un peu tardivement un dossier incomplet. De fait la réunion du 16 juin était annulée et nous pensions pouvoir siéger le 23 juin face à la direction.
Le lendemain, voyant que nos dirigeants n'appréciait pas le jeu des 7 erreurs, nous avons adressé le document ci-dessous :
delta_sur_recla_doc_et_info_nao_2015.pdf


Depuis le 4 juin, nous n'avons obtenu aucune information ni réponse de la part de la direction. Les informations restent incomplètes et le mutisme de la DG, maintes fois signalé, est de retour !
Dans ces conditions, à notre connaissance, la négociation du 23 juin n'a pas eu lieu.
Sur l'agenda prévisionnel de cette négociation, il ne reste maintenant qu'une seule date : lundi 29 juin.
Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de ce feuilleton.

Mise à jour du 26 juin :
après un mois d'attente, nous avons enfin obtenu le compte-rendu de la réunion d'ouverture des négociations et le PV d'ouverture signé le 13 mai dernier. Le rapport d'égalité hommes/femmes est également à la disposition de notre organisation syndicale.
Il manque encore "quelques" informations et documents (surlignées en jaune sur notre liste du 4 juin) et une seule réunion prévue le 29 juin (et annulée ?)... Nous serons donc contraints de réclamer de nouvelles dates de négociation...


Mise à jour du 1er Juillet 2015 :
La dernière réunion planifiée n'a pas eu lieu. Aucune information supplémentaire ne nous a été adressée. Aucune réponse n'a été apportée à notre dernier courriel du 29 juin.
Dans cette négociation où nos dirigeants baffouent régulièrement le Droit du Travail depuis novembre 2014 et ne tiennent pas leurs engagements, la question de la poursuite de la participation de FO à ce fiasco annoncé est clairement posée !

Mise à jour du 6 juillet :
Le 2 juillet, Patrick Jacquot a annoncé aux organisations syndicales que les documents manquants seraient transmis en ce début de semaine. Il a également proposé qu'une date de réunion soit ajoutée au 23 juillet...


Mise à jour du 7 juillet :
FO sera présent le 23 juillet à 16 h, pour la deuxième réunion de négociations salariales 2015. Nos revendications seront publiées dans les prochains jours.

GPEC : pour la Mutuelle des Motards 10 ans de retard (*), ce n'était pas encore assez !

vendredi 03 juillet 2015 - 13:51:16 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Extrait du PV de CE extraordinaire du 18 mai 2015 :

Extrait du PV de CE extraordinaire du 18 mai 2015 :
"Patrick Jacquot déclare être un fervent défenseur de la GPEC." cry

Le 2 juillet 2015, lors de la 3ème réunion de négociation sur ce sujet repris cette année : la direction a "oublié" le P de GPEC !
Elle n'a pas été capable de présenter une cible à 3 ans et a proposé de poursuivre la discussion pour aboutir à un accord contenant seulement un état des lieux de l'existant sans prospectives à moyen terme. Comme cela avait été relevé par le CE lors de la consultation sur les orientations stratégiques, puis lorsqu'un business plan commercial sans chiffre lui a été présenté, le flou s'installe dès lors qu'il s'agit d'évoquer l'avenir inquiétant de notre entreprise !
La totalité des organisations syndicales représentatives du personnel (dont FO) a claqué la porte de cette négociation qui ne couvrait pas le champ prévu par la loi.


* Rappel : l'obligation de négocier un accord de Gestion Prévisionnelle des Emploi et Compétences figure dans une loi de janvier 2005 !

Actu sociale : négociations salariales...

vendredi 22 mai 2015 - 09:37:49 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Hausses de salaire : les patrons devront désormais se justifier.
Hausses de salaire : les patrons devront désormais se justifier.

La Cour de cassation oblige les entreprises à justifier les augmentations, et les non augmentations !


Vous n'avez pas été augmenté et vous trouvez ça injustifié ? Allez aux prud'hommes ! La cour de cassation oblige désormais les entreprises à expliquer à ses salariés la hausse (ou la non-hausse donc) de leur rémunération. Dans un arrêt du 6 mai, les juges ont en effet ordonné que l’employeur doit être à même de justifier ses choix, et ce par des éléments objectifs.

Que va changer cette décision ? La Cour de cassation, plus haute juridiction judiciaire et dernier recours dans un procès (hors tribunal administratif), s'exprimait le 6 mai sur le dossier du cadre d’une entreprise médicale qui n’avait pas été augmenté, alors que ses collègues si. Les juges ont estimé que la justification de l'employeur était insuffisante, dans une décision qui fera office de jurisprudence, de référence pour les procès futurs aux prud'hommes.

Concrètement, la Cour de cassation dit qu'un employeur a le droit de ne pas augmenter tous ses salariés de la même manière. Mais il doit pouvoir justifier ses choix en s'appuyant sur des éléments vérifiables. Sinon, les juges considéreront qu'il y a rupture de l'égalité de traitement. Et le salarié qui se sentira discriminé pourra réclamer réparation en justice. En se basant sur l'arrêt du 6 mai, les juges pourront dire à l'entreprise : prouvez-nous que ce n'est pas à la tête du client.

Comment justifier une augmentation ? La difficulté pour les DRH est alors de communiquer les éléments objectifs. Quand ce sont des éléments quantifiables, des résultats commerciaux par exemple, il n'y a pas de problème. Mais il peut y avoir des situations plus subtiles : la capacité d'un cadre à motiver ses équipes par exemple, où la volonté d'augmenter un jeune à fort potentiel pour le conserver dans l'entreprise.

"Sur le plan des principes, cette décision me paraît relever du bon sens. Mais dans la réalité, ce sera compliqué. Les juges devront comprendre que certaines justifications ne sont pas quantifiables", commente au micro d'Europe 1 Jean-Christophe Sciberras, président de l'Association nationale des DRH de 2013 à 2015, actuel DRH de Solvec.

Ce type d'affaires peut-il se multiplier ? Jusqu'à présent, il était très rare de voir un salarié traîner son employeur devant les prud'hommes pour une "non augmentation". Il risquait de se faire plutôt mal voir dans l'entreprise. Mais selon certains spécialistes, ce type de contentieux pourrait se développer.

Pour deux raisons : d'abord parce que les budgets d'augmentation sont beaucoup plus faibles aujourd'hui et obligent les directions d'entreprises à être plus sélectives dans leurs choix, ce qui augmente mécaniquement le risque de salariés frustrés. Ensuite parce que les entreprises choisissent de plus en plus, aujourd'hui, les augmentations individuelles aux collectives. Et qui dit augmentations individuelles, dit comparaison des salariés entre eux. Et donc obligation d'être très juste et très objectif dans ses choix.

Bienvenue


Nom d'utilisateur ou mail :

Mot de passe :




[ ]

Derniers messages


Aucun message actuellement