Négociations salariales

lundi 26 janvier 2009 - 17:02:55 Category: Négociations Posted by  chevalierDeLaBarre Commentaires (0)
Dès le mois d'octobre 2008, les adhérents de FO ont tenu compte du contexte international de crise financière et de la situation comptable de notre mutuelle (estimation du résultat net à - 6 millions d'€).
Dès le mois d'octobre 2008, les adhérents de FO ont tenu compte du contexte international de crise financière et de la situation comptable de notre mutuelle (estimation du résultat net à - 6 millions d'€). FO a choisi d'indiquer très tôt sa position pour les négociations salariales sur les thèmes du pouvoir d’achat et de la prime d’expérience (cf. notre premier tract début novembre).

La redéfinition des dispositions d'augmentation à l'ancienneté est un des chantiers de 2008 qui n'a pas abouti. Il était tout à fait normal de maintenir cette demande importante.

Concernant le pouvoir d'achat, bien avant que le taux officiel de l'inflation ne soit connu (publication le 14 janvier 2009), nous avons estimé qu'aucun salarié de notre entreprise n'était responsable de l'envolée des prix (plus forte inflation annuelle depuis 1991). De plus 2008 a été l'année où le personnel a travaillé avec la meilleure efficacité et a atteint une production « record ».

Nous avons donc limité volontairement nos revendications au minimum acceptable.

Nous n'avons pas décidé de jouer les marchands de tapis en réclamant de réelles augmentations de salaire (promotionnel), diverses primes ou autres dispositions pour finalement céder sur une compensation partielle de l'inflation. Les deux autres syndicats avaient le même point de vue que nous. Nous nous sommes regroupés autour du slogan « L’INFLATION POUR TOUS » et de nombreux salariés nous ont soutenus.

La direction générale a tenté de diviser les salariés en proposant successivement de n'augmenter que les plus bas salaires (d'abord les 21 puis les 213 rémunérations les plus faibles), mais aussi les syndicats en exigeant la signature de tous les DS.
Dès lors un syndicat qui refuserait ces propositions en maintenant la revendication initiale, se verrait collée une image de « défenseur des riches » et ferait planer une crainte du gel des salaires par représailles.

La DG propose maintenant de verser 40 € brut à chaque salarié, pensant satisfaire notre demande « ... POUR TOUS » tout en oubliant le premier mot « L’INFLATION ».

40 € brut correspond à l'inflation subie par les salariés qui gagnent 1500 € brut par mois.
Et 95% du personnel a un salaire plus élevé. Si la dernière proposition de la DG est appliquée, près de 400 personnes subiront une diminution plus ou moins importante de leur pouvoir d'achat. Si certains semblent prêts à l'accepter, ce n'est pas le cas de FO.

Si l'AMDM était dans une situation délicate, qu'elle soit contrainte de faire face à des difficultés significatives et insurmontables, nous serions les premiers à réclamer la rigueur budgétaire la plus stricte et accepterions de demander aux salariés de se serrer la ceinture, afin de sauver l'entreprise et les emplois.

Or, tel n'est pas le cas. Vous connaissez tous ces citations : « nous avons une bonne image », « notre stratégie est le développement et la fidélisation », « le secteur de la moto est un marché porteur qui croit chaque année », « nous résoudrons le problème du taux de frais généraux par la croissance et l'augmentation significative de notre chiffre d'affaires »

Une société qui se développe a besoin de motiver son personnel, pas de le brimer. L'exercice 2009 ne sera réussi qu'avec le concours de tous. Il n'y a aucune raison pour que seuls les salariés paient les conséquences de la crise.

FO maintient sa revendication "INFLATION 2.8 POUR TOUS".

Tags

Aucun

About the Author

chevalierDeLaBarre

chevalierDeLaBarre

Josy

0 Commentaires

Bienvenue


Nom d'utilisateur ou mail :

Mot de passe :




[ ]

Derniers messages


Aucun message actuellement